Qu’est ce que le Yoga Sutra de Patanjali

le Yoga Sutra est un manuel qui compile de très anciennes techniques. Il est la premiere trace écrite qui traite des techniques yogiques qui jusqu’a lors n’étaient transmisent par voie orale. Le Yoga Sutra est le plus ancien et la source référence pour la pratique du Yoga.

Le Yoga Sutra de Patanjali

Les sources du  Yoga sutra 

Qui a écrit le Yoga Sutra

  • C’est Patanjali qui a écrit le Yoga Sutra. Cependant il n’est pas l’auteur de ces techniques, son travail a consisté à formuler dans le langage de son temps des techniques de l’ascète et de la méditation traditionnelles. Le texte original daterait peut être de 2 siècles avant J.C. , rien est sûr.
  • La Yoga Sutra est écrit sous forme de de Sutra. Un Sutra est une petite phrases qui exprime une vérité en quelques mots, soit en français un aphorisme.

Le Yoga Sutra et Sâmkhya

  • Le Yoga est un ensemble de pratiques, il est l’1 des 6 « système de philosophie » indien (Darçana). C’est à dire l’un des 6 points de vue et façons de penser la réalité. Le Yoga est le point de vue pratique d’un autre Darçana lui théorique: le Sâmkhya.PatanjaliPatanjali
  • Patanjali reprend, dans le Yoga Sutra, les concepts vus dans le Darçana Sâmkhya. Pour le Sâmkhya, la libération (le salut) se trouve exclusivement au travers la connaissance abstraite, théorique. Pour le Yoga, elle se trouve grâce à la théorie, mais aussi principalement grâce la pratique de techniques de méditation.

Contenu du Yoga Sutra

Le yoga Sutra a évolué

Le Yoga Sutra a traversé les siècles, il n’est pas exclu que le texte original est été adapté au fil des courants philosophique croisé durant les différentes époques.

La quatrième partie semble avoir était ajouté plus tard. Par exemple, le sutra 16 de cette partie fait des allusions au bouddhisme. Il a été démontré par Jvala Prasad (livre: « The Date of the Yoga-sutras » 1930) que ce texte n’est pas de Patanjali.

Le yoga sutra contient 4 parties

  1. Samâdhipâda, est sur l’extase yogique. Elle est composé de 51 Sutra. Patanjali y définit ce qu’est le Yoga, comment la nature (parkrti) influence nos perceptions et comment y remédier. Il y décrit aussi les types, états et effets de la méditation et comment atteindre l’extase, la concentration suprême (Samadhi) qui rend possible la révélation de Soi et la délivrance.
  2. Sâdhanapâda, est sur la mise en pratique. Elle est composée de 55 sutra. Patanjali parle des 3 fondements du Yoga (la discipline, l’étude et la dévotion), des 5 sources de souffrance qui nous cache la vie et comment briser cet éternel recommencement.  Afin il y décrit les 5 premier des 8 membres du Yoga, techniques, étapes vers la libération.
  3. Vibhûti, traite des pouvoirs (pouvoirs merveilleux). Elle contient 55 sutra. On peut y découvrir une description des 3 derniers membres du yoga nommé Samyama: la concentration (Dhâranâ), la méditation (Dhyâna) et l’éveil (Samâdhi). Patanjali y décrit comment Samyama peut être utilisé pour supprimer les voiles les plus subtiles de l’ignorance (le pourquoi de la souffrance). L’on y découvre aussi que la quête du pouvoir est une obstacle au progrès.
  4. Kaivalyapâda. Elle comprend 34 sutra et reprend ou soulève des sujets qui concernent les 3 parties précédentes.

Le Yoga Sutra et la religion

Dernier point, si le Sâmkhya est athée, le Yoga Sutra de Pantajali  postule l’existence d’un Dieu (Içvara ou Ishvara). Celui-ci, divinité personnelle, un modèle ou inspiration spirituelle et nullement un Dieu créateur et omnipotent.  Ishvara est l’un des 3 points possibles de la concentration sur 1 seul point (ekâgratâ) de la méditation Yoga.  Ce point de concentration peut être 1 pensée, 1 objet physique (sentir votre respiration au bout de votre nez, 1 objet) ou 1 Dieu (1 modèle).

Le Yoga a été intégré par de nombreuses religions, et elles sont devenues à leur tour une forme de yoga. Être yogi c’est renoncer à une vie profane (superficielle) et de prendre de la distance avec notre monde, de sacrifié sa personnalité pour avoir suffisamment de recule et faire partie d’un tout, intégrer le sacré.

Le Yoga Sutra est un guide vers une mort initiatique et une renaissance. En Inde, la mort se manifeste par une coupure net de l’esprit avec l’activité psyho-physiologique, les sens et toutes ces pensées qui nous traversent l’esprit. C’est, en quelque sorte, un refus de la vie qui ne doit pas être une excuse laissez pas manipuler par le folklore et les arguments mystiques dont nous, occidentals, sommes friands. Soyez pleinement conscient de vos choix, votre renoncement ne doit pas profiter à une entité religieuse ou « guru », c’est un voyage solitaire mais pas à sens unique.

La pratique de la méditation, vous apprend à prendre de la distance, le yogi tente de la pousser à l’extrême. Le renoncement à la vie profane, à la souffrance, n’est tout à fait possible à moins de renoncer à tout. Le yoga est un guide inestimable, il vous permettra de teinter votre vie d’une grande paix.