Découvrir son vrai Soi, Purusha et l’illusion, Prakriti

Le lien avec notre monde, Prakriti

Prakriti est un ensemble d’outils qui nous permet de sentir, dévaluer le monde parfois hostile qui nous entoure. Prakriti permet de prendre les décisions qui nous permettrons de continuer à nous propager et à survivre. Prakriti est la nature matérielle.

meditation

Des filtres comme miroir

Quand notre conscience, notre Soi (Purusha) qui regarde le monde, il le voit au travers des reflets  de Prakriti, un filtres qui se serait glissé entre le monde et Soi.

  1. l’intellect ( Buddhi), l’outil de discrimination,  qui sait, qui juge, le décideur.
  2. La mémoire (Chitta) qui stocke les impressions et les expériences.
  3. L’ego (Ahamkara), la faculté de dire « je suis » qui se sent distinct, une entité à part entière.
  4. l’esprit (Manas), le superviseur des senses, le lien entre le monde intérieur et extérieur.
  5. les sens (Indrayas), les 5 sens cognitif comme toucher, sentir, voir, entendre, et le gout.  plus les expressions actives comme éliminer, reproduire, bouger, attraper, parler

Cependant, la compréhension du monde extérieur ( irréel) n’est possible que grâce à la réflexion de Purusha, conscience pure,  dans l’intellect (Buddhi). Purusha n’a pas d’intelligence car elle n’a pas de désir. La pratique du Yoga mène à la redécouverte de Purusha.

Purusha est la conscience absolue.

Purusha est pur et lointain.  Voir le monde de son point de vue vous donne le recule suffisant pour ne plus être ballotté, torturé par les activités psychomentales, fruits de Prakriti.

Le jeux de reflet entre l’intellect (Buddhi) et Purusha enchevêtre Purusha dans Prakriti. Prisonnier de Prakriti Purusha oublie son indépendance  aux interactions avec le monde extérieur et nage dans l’irréel. Au point qu’il semble être personnalisé, d’avoir l’étiquette « je ».

Buddhi, l’intellect, est sans cesse modifier par la connaissance, elle-même changée avec le rapport au monde extérieur. Prakriti est créative. Purusha, lui,  est constant.

La philosophie Samkhya, aspect théorique du Yoga-sutra, considère que tout ce qui peut être sujet au changement n’est pas réel mais irréel.  Dans Prakriti tout se transforme, les choses ne sont que des apparences, elles meurent, se décomposent et se recomposent en autres choses. Elles sont irréelles. Purusha est réel car constant. Cette vision, cette expérience directe avec cette réalité absolue qui est recherchée par le yogi.