Pranayama, la respiration du yogi.

Pranayama est un ensemble de techniques, sources du Prana (souffle vital). C’est un « refus » de respirer de manière arythmique.  Il y a 4 Pranayamas: l’expiration, l’hinalation, la transition et une fois l’effort de respiration oublié arrive le flux continu de respiration, d’énergie (Prana). En rythmant, ralentissant et prolongeant la respiration et expiration vous pratiquer Pranayama.

Pourquoi Pranayama 

La but premier de Pranayama est de canaliser son énergie:

Les respirations irrégulières perturbent la fluidité psychique et disperse l’attention. Il y a un lien entre votre respiration et vos émotions, lorsque vous êtes excités votre respiration est bien rapide. Donc le but premier de Pranayama est de canaliser cette énergie et oublié l’effort de respiration pour acquérir une conscience continue (non perturbée).

La pratique de Pranayama porter son attention sur l’essence même de la vie. Elle permet de ne pas laisser nos activités sensorielles nous posséder, elle les apaise et les adoucit. Savasana, Pranayama

 Pranamaya est l’unification de la conscience:

il y a 4 états de conscience: celle quand on est éveillé, le sommeil avec les rêves, le sommeil sans rêve et l’état cataleptique où une seule idée vient occuper entièrement. Chaque état de conscience a un certain rythme respiratoire qui lui correspond.

Avec l’experience et en prolongeant de plus en plus l’expiration et l’inspiration tout en minimisant les poses entre, le yogi a accès aux différents états de conscience de manière lucide.  Normalement, nous passons d’un état de conscience à un autre de manière inconsciente.

La pratique de Pranayama

Le rôle de la  posture dans Pranayama:

Svastikasana position propice

L’asana est parfaitement maîtrisé et que l’effort pour maintenir le corps dans la même position est si minime que la position (méditative) devient naturelle, vous êtes prêt. Ne pensant plus à la présence de votre corps vous commencez à ralentir et à étendre le rythme de votre respiration.

La rythme de la respiration: 

Les 3 temps de la respiration, l’inspiration (puraka), l’expiration (recaka) et la preservation de l’air dans les poumons (kumbhaka) doivent chacun durer un temps égale. La stratégie est de prolonger la durée de la respiration petit à petit pour la suspendre aussi longtemps que possible. Avec de l’entraînement,  la transition (3ième Pranayamas)  devra disparaitre pour ne pas laisser de pose entre les respirations.

Ainsi, ne serait ce que pendant la pratique de Pranayama (ou et d’Asana) vous vous êtes éloignés de votre condition humaine. Vous n’y êtes plus perturber par les pensées automatiques et émotions. La concentration est comme un muscle et pratiquer Pranayama vous prepare pour une meilleur concentration.