La posture du lotus et variations

Retrouver l’aisance d’un enfant grâce au yoga .

Observez les enfants, ils peuvent passer des heures à jouer au sol avec un dos bien droit et profite d’une incroyable flexibilité.

Porter votre attention sur cette asana peut vous permettre de retrouver ces fonctions natureles. Si vous devez en maitriser qu’une, c’est celle-là.

Votre pelvis et vos jambes sont placés de manière à supporter votre colonne vertébrale. Ainsi, la partie supérieur de votre corps ne fait plus partie du mécanisme de support, elle est libre de mouvement. Vous pouvez ainsi, librement, vous consacré à vos exercices de respiration.  Chacune de ces postures de yoga a ses bénéfices et son niveau de difficulté.

La postures du Lotus et variantes 

Une fois cette posture de yoga maitrisée, vous gagnerez en aisance et stabilité. Ainsi, comme pour chaque asana, l’énergie que vous n’utiliserez pas sera dépensé à vous appliquer à méditer, à respirer.

Voici pour le moment les différents types de asanas pour que vous puissiez les visualiser et faire la différence:

Sukhasana, La posture confortable, en tailleur

En occident la posture en tailleur est connu de tous. Quoi que la version la plus couramment croisée est une version affalé de Sukhanasa.

Donc n’oubliez pas dresser votre dos et élever votre tête dans le prolongement. Un petit cousin sous les fesses vous permettra d’avoir les hanches plus haut placées que les genoux; cela facilitera le basculement en avant du bassin et le positionnement de votre dos et tête.

position confortable ou asana Sukhasana
La posture confortable (Sukhasana) est l’équivalent de la posture en tailleur que tout le monde connait. (Photo: Smiling Dog Blog)

Padmasana, la posture du lotus

La plus connu des postures de yoga, cette excellente pour la méditation offre un grand maintient et stabilité. Padmasana permet de passer de long moment immobile  sans distraction.

Pour le débutant en yoga, cette posture est moins confortable et aisé que Sukhasana, mais avec un peu de persévérance vous découvrirez les bénéfices.

La posture du Lotus asana
Ceci est la posture du lotus( Padmasana), notez les pieds posés sur les cuisses. (photo @Guzman)

Siddhasana, La posture de l’adepte, du sage ou parfaite

Chers yogis, il est dit qu’en pratiquant la posture de l’adepte pendant 12 ans tout en mangeant modérément, vous serez en bonne voie pour atteindre le succès en Yoga. Dans la posture du lotus la plantes des pieds est ouverte vers le ciel, par Siddhasana la position des jambes ferme le circuit et ainsi, contient l’énergie dans le corps lors de la méditation.Cette asana est idéale pour la circulation d’énergie (plana), alors ça vous tente?

Siddhasana position parfaite
Siddhanasa ne doit pas être confondu avec Svastikasana (voir suivant). Notez le pied qui va se glisser entre la cuisse et le mollet, c’est la clé de cette position.

 

Svastikasana, la posture propice.

le nom de cette posture de yoga, Svastika, signifie être bien (il est bien), symbole solaire de bonne fortune, d’éternité et de fertilité. La plante des pieds ouverte vers le ciel, comme pour la posture du lotus, vous fait rayonner. Cependant, notez que les pieds ne sont posés sur les cuisses mais sur les mollets ce qui invite à ouvrir plus le bassin.

En aucun cas a confondre avec le Svastika en tant que symbole de supériorité ( croix gammée) qui est une interprétation pervertie née au siècle dernier. Cette idée perturbante pourra être relativisé lors de l’une de vos séances de méditation dans la posture Svastika ou autre. 🙂

Svastikasana position propice
Vous noterez que pour cette asana le dos pied est posé sur le mollet et les plantes de pied ouverte vers le ciel.

 Mulabandhasana, posture de la racine, la fondation.

Pour cette asana le corps est contracté de la racine, référence au périnée, jusqu’au nombril. Le bas du corps verrouillé vous permet de canaliser votre énergie et d’élever votre colonne vertébrale.

Mulabandasana position de la racine
Mulabandasana est une posture difficile qui demande une grande flexibilité des pieds, chevilles, genoux et hanches.

Attention, ceux qui souffrent de blessure ou peine aux genoux, hanches, sciatique ou sacraux éviter de pratiquer ces postures de yoga sans l’avis d’un médecin .